La santé

Quelles sécrétions après la cautérisation de l'érosion cervicale sont normales et lesquelles ne le sont pas?

Pin
Send
Share
Send
Send


Les femmes se tournent souvent vers des gynécologues se plaignant de la présence d'une décharge après cautérisation du col de l'utérus. De plus, leur caractère est complètement différent. Normalement, la décharge est blanchâtre ou transparente, mais dans les premiers jours, il y a même une présence de taches. Ce n'est pas une pathologie, à cause du processus de guérison. Mais que faire si la décharge ne s'arrête pas et que leur consistance, leur couleur et leur odeur changent?

À quoi peut-on s'attendre après la procédure?

En cours de cautérisation, la membrane muqueuse est sérieusement endommagée.et aussi de petits vaisseaux sanguins peuvent être impliqués. La nature et l'étendue de la sécrétion sont affectées par le degré de dommage épithélial, ainsi que par la méthode d'élimination de l'érosion.

La consistance et l'abondance des pertes vaginales peuvent avoir une incidence importante sur le mode de vie d'une femme, car après la cautérisation, il est interdit de prendre un bain, de soulever des poids et doit provenir de relations sexuelles pendant la période de guérison.

Les sécrétions normales sont celles qui ne diffèrent pas par leur profusion de la menstruation. La cicatrisation de la plaie après cautérisation de l'érosion dure de 8 à 10 semaines.

Qu'est-ce qui est considéré comme normal et qu'est-ce qui ne l'est pas?

Pendant 3 semaines après la manipulation de la femme il y a le point culminantdont la nature devrait changer dans le processus de guérison. Les sécrétions normales incluent:

  1. Par couleur:
    • incolore (transparent, blanchâtre, blanc) - l’intensité est faible, il peut y avoir des caillots de sang, durée - jusqu’à 10 jours,

    • rose (crème, beige, rouge) - l’intensité augmente, elles deviennent plus visqueuses, plus denses, durée - 2 semaines,
    • brunâtre (café, frottis, maigre) - intensité au niveau de quelques gouttes, consistance épaisse, se termine dans une semaine.
  2. Selon la consistance:
    • aqueux (presque comme de l'eau), la sécrétion du vagin rétablit la microflore et tend à la normale,
    • frottis - causée par la cicatrisation des plaies, lorsque les cellules sanguines se mélangent au mucus clair.

Mais il y a des situations où la manipulation de la cautérisation n'était pas aussi précipitée, comme nous le voudrions, et il existe des sécrétions pathologiques, telles que

  1. Jaune (jaune vert) - leur apparition indique le développement d'une érosion secondaire, ou la présence d'une infection bactérienne (blennorragie, trichomonase), elle peut également indiquer un certain nombre de maladies: salpingite ou vaginite. L'infection peut pénétrer pendant et après l'opération si les normes d'hygiène ne sont pas respectées. L'odeur de ces sécrétions est forte et désagréable.
  2. Brown (rouge foncé, sanglant, presque noir) - peut indiquer le développement de l'endométriose (prolifération de tissu épithélial). Ils sont très abondants, avec des caillots de sang, ont une base muqueuse. L'odeur est métallique-putride.

Combien de temps durent-ils?

Normalement, le sang devrait être coupé après une semaine. (dans ce cas, c'est le sang qui coule pendant quelques jours, puis l'écoulement rose apparaît) Décharge rose dure jusqu'à 10-12 jours.

Après deux ou trois semaines après la cautérisation, de nombreuses femmes ont des saignements courts et graves (sa durée ne dépasse pas 2 heures). Cela indique la séparation de la croûte durcie de la plaie - une croûte. Ceci est un processus normal, qui indique un processus de guérison normal.

Ainsi, en général, la période de sortie prend jusqu'à un mois. Tout ce qui dépasse la norme est un sujet de préoccupation. Si le saignement gagne en intensité et ne s’arrête pas pendant plus de 2 heures, appelez immédiatement une ambulance!

Que faire de la pathologie?

Si des sécrétions pathologiques sont détectées, il est nécessaire de consulter immédiatement un spécialiste. Après tout, le retard dans cette affaire est impossible. Ceci est lourd de nouveaux foyers d'inflammation qui peuvent se propager à d'autres organes.

Les phénomènes pathologiques sont les signes suivants:

  • la présence de sécrétions jaunes ou vertes,
  • perte de sang importante,
  • odeur putride
  • intensité de décharge (indépendamment de la couleur et de la texture),
  • sortie prolongée (plus de 3 semaines).

Quels autres symptômes peuvent indiquer des effets négatifs et quels signes sont naturels?

Si le saignement dépasse le nombre de menstruations normales, il s'agit d'une pathologie. Et la présence de douleur légère peut être tout à fait normale, car le processus de cicatrisation se produit sur le col de l'utérus. Mais avec la douleur aussi, vous devez être sur vos gardes: si elle est forte et ne passe pas en un mois, alors vous devriez être examinée par un gynécologue.

Ils peuvent être des signes d'anémie, un processus inflammatoire ou une rechute de la maladie. Après tout, un certain nombre de pathologies et de complications après les manipulations sur la cautérisation de l’érosion sont assez larges:

  • endométriose (prolifération de l'endomètre dans le canal cervical),

  • réapparition de l'érosion au même endroit (avec une exposition insuffisante de l'appareil au site de blessure par une affection),
  • tissu cicatriciel (peut entraîner d'autres complications lors de la fécondation),
  • l'inflammation (infection bactérienne ou virale).

Il est assez difficile de savoir à quel point les sélections sont normales. Après tout, ils dépendent de nombreux facteurs. Par conséquent, non seulement l'opération elle-même, mais aussi la période de récupération doivent être sous la stricte supervision du médecin traitant. La responsabilité au cours de la période de réadaptation peut considérablement aider le rétablissement et minimiser les conséquences négatives. La santé d'une femme dépend avant tout d'elle.

Caractéristiques du traitement de la maladie

L'érosion cervicale peut être asymptomatique pendant des années et est souvent détecté par hasard, lorsqu’il contacte pour une autre raison ou lors d’un examen de routine.

Les méthodes les plus couramment utilisées d’impact physique direct, détruisant le site de l’érosion.

Après le traitement, le patient doit prendre soin de lui-même pendant un certain temps.afin de ne pas infecter la zone traitée et de ne pas blesser le col de l’utérus afin d’éviter la réapparition de l’érosion et d’autres complications possibles.

Avec la destruction du site de l'épithélium ectopique à sa place forme une plaie, recouverte d'une croûte. Lorsque l'épithélium normal se rétablit, l'escarre se défait, disparaît et est extraite.

La durée de la période de récupération dépend de la méthode d'érosion, de la zone de dommage, de la santé générale de la femme et de certains autres facteurs.

Traitement diathermocoagulation (cautérisation par courant électrique) est l’une des méthodes les plus traumatisantes d’élimination de la MES.

L'impact du courant saisit non seulement la zone touchée, mais aussi les tissus sains adjacents. Il est extrêmement difficile pour un médecin de contrôler la profondeur d'exposition.

Par conséquent, après la diathermocoagulation, des cicatrices sont souvent formées et l'élasticité du col diminue. La possibilité d'un rétrécissement du canal cervical n'est pas exclue;

Chimofixation (cautérisation avec une solution acide) et cryodestruction (gel), la profondeur d’impact est beaucoup moins grande, le risque de formation de cicatrice sur le site de l’érosion est beaucoup plus faible.

Lors du choix de l'un de ces traitements pour l'élimination complète du défaut, plusieurs procédures sont parfois nécessaires.

Destruction laser et coagulation par ondes radioélectriques du MES - les méthodes les plus bénignes de traitement de la GER. Les dommages aux tissus sains sont presque impossibles, la plaie guérit rapidement, sans cicatrice.

Cependant, quelle que soit la méthode d’exposition au site d’érosion, la nature et la quantité des pertes vaginales après traitement varient.

Il est important que le patient connaisse les différences entre les sécrétions normales et les sécrétions pathologiques pendant la période de récupération afin de détecter les premiers signes de complications et de consulter un médecin.

Sont-ils normaux?

Pendant la procédure, la membrane muqueuse est endommagée. En conséquence, des changements caractéristiques de la coagulation se produisent. Le processus implique non seulement l'épithélium, mais également les vaisseaux sanguins. Ils peuvent également réagir différemment aux modifications de l'état des muqueuses. Pour cette raison, il y a aussi des changements dans les secrets, par exemple, des impuretés du sang y apparaissent.

Durée

La nature et la durée des modifications dépendent en grande partie du type de cautérisation utilisé:

  • Brûler avec les ondes radio n’entraîne presque pas de changement, mais une sécrétion brunâtre est possible tout au long de la journée.
  • La cautérisation au laser provoque l’apparition d’impuretés sanguines dans la sécrétion pendant 2 jours,
  • La coagulation par électrocution est l’une des méthodes les plus traumatisantes, car on peut observer une sécrétion sanglante pendant environ trois jours.
  • La cryodestruction conduit à une apparence non durable (1 à 2 jours) de taches brunâtres,
  • Après la coagulation chimique, la sécrétion ne change généralement pas.

Pourquoi les changements se produisent? Cela est dû au fait que le processus impliqué dans une certaine mesure les vaisseaux sanguins.

Les sécrétions après manipulation sont normales et peuvent légèrement changer. Ils peuvent devenir rosâtres ou brunâtres. Combien de ces manifestations spécifiques vont? Avec un bon processus de guérison, de tels changements ne durent pas plus de 1 à 3 jours.

Il ressemble au col après cautérisation

De plus, pendant cette période, leur odeur peut changer un peu. Pendant le premier jour, il peut devenir chimique ou autrement inhabituel. Mais alors les changements devraient disparaître. De plus, il ne peut y avoir aucune odeur putride ou purulente.

Quelles sont les pertes après la coagulation? Ils peuvent différer dans la consistance, la couleur et l'odeur. Dans certains cas, l’évolution de ces indicateurs est une manifestation de la norme. Dans d'autres - pathologie. Il est important de connaître ces différences pour ne pas rater et ignorer le début du processus pathologique.

La sécrétion peut varier considérablement dans la structure. Normalement, après la procédure, cela ne devrait presque pas changer. Les options suivantes sont possibles:

  • Des liquides peuvent être présents dans la journée après l’intervention, mais normalement ils ne devraient pas l'être du tout. Si cette décharge rose, c'est-à-dire associée à une perte de sang, il est préférable de consulter un médecin. Il convient également de s’en occuper dans le cas de sécrétions actives liquides comme l’eau pendant plusieurs jours après l’intervention.
  • Des taches rosâtres ou brunâtres sont la norme pendant 1 à 3 jours après l'intervention. Après cette période, normalement, ils devraient revenir à la normale.

La nature de ces fluides dans les premiers jours n'est pas un signe diagnostique sérieux de la pathologie. L'exception est lorsque le sang coule activement. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin.

Les rejets après traitement anti-érosion peuvent varier considérablement de couleur. Dans le même temps, en fonction de cet indicateur, vous pouvez déterminer s’ils sont normaux ou pathologiques. Alors, quel genre de décharge après traitement?

  • Jaune ou vert, généralement accompagné d'une odeur désagréable. C'est un phénomène pathologique qui suggère qu'un processus infectieux ou inflammatoire s'est développé. Ces fluides sont mucopurulents. Leur présence peut être accompagnée de symptômes désagréables. Ils n'apparaissent pas plus tôt que 3-4 jours après l'intervention,
  • La leucorrhée sanglante rose après cautérisation de l'érosion se produit pendant les premiers jours après certaines méthodes de cautérisation, ainsi que après la conisation du col de l'utérus en pathologie. Pink parle de la présence en eux d'une quantité suffisamment importante d'impuretés sanguines. Normalement, de cette façon, le sang ne va pas plus de quelques heures,
  • Les rejets bruns après traitement par érosion sont également la norme après certaines méthodes de manipulation mécanique. Ils peuvent être présents pendant 2-3 jours, avoir un caractère taché et une faible intensité. Si aucun inconfort ne se produit, ces liquides sont considérés comme normaux pendant 3 jours. Dans certains cas, ils peuvent réapparaître une fois au cours d’une croûte,
  • Les saignements après un tel traitement L'érosion du col utérin est un phénomène pathologique. Aucune des méthodes en cours d'implémentation ne peut provoquer un saignement normal. Par conséquent, lorsque l'on découvre que le sang saigne après la coagulation, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Pour déterminer que la sélection de sang peut être sur écarlate ou rouge saturé leur couleur.

Ainsi, un avertissement précoce est le flux sanguin. Et un peu plus tard - décharge jaune après cautérisation de l'érosion.

L'odeur peut également servir de signe diagnostique permettant de déterminer si les changements sont pathologiques. Quelle devrait être la sélection après la cautérisation?

  • Sans odeur. Normalement, l'odeur de la décharge après érosion brûlante, absente ou non modifiée. L'exception est faite par certains types d'interventions, lorsque certains changements dans l'odeur de décharge dans les premières heures qui suivent ne sont pas pathologiques,
  • Avec une odeur. Certains changements dans l'odeur peuvent survenir après la coagulation chimique, ainsi que après le traitement par ondes radio ou au laser. Mais de tels changements ne se produisent que quelques heures après l'intervention. Décharge avec une odeur désagréable de type putride ou purulent - un signe alarmant, parlant de l'évolution du processus pathologique et nécessitant un appel immédiat à l'aide.

La sélection après cautérisation de l'érosion cervicale par ondes radio ou par une autre méthode est un signe diagnostique important de l'état de guérison. Parce que vous devez les traiter avec soin.

Comment accélérer la guérison?

Après la cautérisation de l'érosion cervicale, la période de récupération postopératoire revêt une grande importance. À ce stade, le patient peut à la fois accélérer et ralentir la récupération. Il est important de suivre attentivement les recommandations du médecin - limiter l’effort physique, la surchauffe, le sexe et toute irritation mécanique de la muqueuse vaginale.

Col utérin avant et après traitement

L'application locale d'agents de régénération peut accélérer considérablement la guérison. Cela peut être des bougies, des bains, des crèmes. N'appliquez pas de douche buccale car ils pourraient endommager le mucus. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans l'article «Que peut-on et ne peut-il pas faire après la cautérisation de l'érosion cervicale».

Que faire si la sélection ne passe pas?

Lorsque des sécrétions pathologiques se trouvent en soi, il faut immédiatement rechercher une assistance médicale qualifiée. Dans quels cas avez-vous besoin de parler de pathologie?

  • Les rejets après cautérisation de l'érosion cervicale sont jaunes ou verts,
  • Il existe une odeur putride ou autre pathologie prononcée pendant un jour et plus longtemps après le traitement de l'érosion cervicale,
  • Le sang coule activement quel que soit le temps écoulé après l'opération,
  • Des écoulements bruns ou roses sont présents plus de trois jours après l'intervention,
  • Les sélections sont très actives (quel que soit leur type).

Si vous soupçonnez une pathologie, consultez immédiatement un médecin. Ignorer ce phénomène peut avoir des conséquences très graves.

Thérapie contre l'érosion

Il convient de noter qu'avant d'effectuer la procédure de cautérisation, le gynécologue prescrit des tests pour la détection de l'inflammation et des infections. De plus, si le médecin détermine la structure altérée de l'épithélium cervical, un tissu peut être prélevé pour un examen plus approfondi. Cette procédure s'appelle une biopsie. Elle est effectuée rapidement - de 10 à 30 minutes et la période qui suit sa récupération n’est pas longue. Cependant, au début, une femme peut se sentir faible et il peut y avoir un écoulement après une biopsie cervicale, dont la nature doit être surveillée.

Considérez les principales méthodes de traitement de l’érosion et le degré de lésion tissulaire lors de l’utilisation de chacune d’elles.

Diathermocoagulation

C'est l'option la plus populaire pour éliminer l'érosion. Il est facile à mettre en œuvre et ne nécessite pas de coûts financiers importants. Dans ce cas, les zones érosives sont soumises à un courant électrique. Cette procédure est non seulement douloureuse, mais augmente également le risque de saignement, et menace plus tard l'apparition de cicatrices sur le col. La période de rééducation peut durer longtemps - jusqu’à 3 mois.

Coagulation laser

Méthode de cautérisation laser sans contact permettant un impact point à point sur les lésions. Les femmes qui ont subi une procédure similaire notent qu'elles ne ressentaient pas beaucoup d'inconfort pendant la manipulation et que la rééducation après était facile et sans problème. Les conséquences désagréables sous forme de cicatrices et de saignements se produisent après la cautérisation au laser est extrêmement rare.

Méthode chirurgicale

Le retrait chirurgical des zones touchées est une option envisageable dans les cas les plus difficiles où la probabilité de dégénérescence maligne des cellules tapissant l'épithélium cervical est élevée. Avec cette méthode de traitement, la sécrétion sera naturellement la plus intense et la plus durable, et les sensations après la procédure seront les plus douloureuses. La méthode chirurgicale la plus courante est la conisation. La décharge après conisation du col est toujours plus intense.

Quelle décharge devrait être après la cautérisation de l'érosion?

Прежде чем определиться, какие выделения могут считаться нормой после того, как женщине прижгли эрозию, следует отметить, что на характер и обильность секреции напрямую влияет площадь поражения и его глубина, а также последствия применения того или иного метода воздействия на воспаленные участки.

Repérage après cautérisation de l'érosion cervicale

Sécrétion de sang - écoulement après cautérisation de l'érosion, que le patient rencontre habituellement dans les premiers jours suivant la procédure. Si une méthode chirurgicale a été utilisée, il y a une décharge de sang abondante.

Une petite quantité de sang peut être présente après le traitement par diathermocoagulation.

Combien de jours une telle sécrétion peut-elle prévaloir? L'érosion piégée arrêtera de saigner en moyenne en une semaine. Dans ce cas, le sang ne coule que pendant les 1-2 premiers jours, ce qui est normal, puis ils sont remplacés par un écoulement rose translucide. La présence de pertes rosâtres est considérée comme une variante de la norme dans les 10 à 12 premiers jours suivant le moment de la manipulation.

Après la cautérisation de l'érosion par les ondes radio, ainsi que l'utilisation d'autres méthodes d'exposition douces (coagulation au laser et cryodestruction) des sécrétions sanguines, on n'observe généralement pas du tout. Parfois, une femme a des pertes séreuses pendant plusieurs jours.

Dans la première semaine après la procédure, une douleur peut être observée dans le bas de l'abdomen. Essentiellement, elles sont proches de la douleur pendant la menstruation.

Après 10 à 20 jours, de nombreux patients présentent un saignement renouvelé. Si ce phénomène ne dure pas plus de 2 heures et que la perte de sang est insignifiante, vous n'avez pas à vous inquiéter. Du sang peut être libéré en raison de l'arrachage d'une croûte durcie sur une plaie. Si la perte de sang est intense et ne s’arrête pas plus de 2 heures, il est important de faire appel à une ambulance dès que possible - nous parlons de saignements utérins.

Écoulement aqueux

Avec la guérison de la zone brûlée, la couleur de la sécrétion tend progressivement vers la couleur naturelle du blanc. Ils deviennent gluants et translucides. En même temps, la sécrétion peut être abondante, liquide comme de l’eau et avoir une odeur particulière.

Si l'érosion frappe une petite zone de taille et de profondeur, alors la sécrétion de caractère aqueux peut être présente dès les premiers jours et ne pas avoir de traces de sang dans sa masse. Ce schéma est souvent observé après la coagulation par ondes radio. Une grande quantité de sécrétion muqueuse liquide est un signe du processus de guérison des tissus. Les écoulements aqueux durent parfois jusqu'à 3 semaines.

Après la diathermocoagulation, le liquide muqueux dégage une odeur particulièrement désagréable. Les femmes ont parfois peur d’un tel phénomène, mais c’est très naturel. Si l'odeur ne disparaît pas au cours de la première semaine et, au contraire, devient plus prononcée, il peut alors s'agir peut-être de l'ajout d'une infection. Une consultation médicale est requise.

Décharge brune

L'apparition d'un écoulement brun sans odeur et d'une douleur de consistance épaisse constitue l'étape suivante du rétablissement.

Ce sont des taches qui devraient normalement passer au plus tard 7 jours. A ce stade de la masse totale de la sécrétion physiologique, on peut voir des taches simples de couleur sombre. Il ne faut pas en avoir peur - il rejette progressivement la tavelure formée après la cautérisation.

Parfois, des écoulements brun foncé avec des caillots indiquent le développement de l'endométriose. En plus des sécrétions, il peut y avoir une douleur lancinante localisée dans l'abdomen et le sacrum. Voir les photos de sécrétions dans l'endométriose par référence.

Un écoulement brun avec une odeur peut indiquer une inflammation. Leur profusion non seulement ne diminue pas avec le temps, mais commence également à augmenter.

Parfois, même un mois après la cautérisation à la fin de la menstruation, on observe un écoulement brunâtre. Ce symptôme peut indiquer une guérison incomplète de la région cervicale touchée ou une maladie gynécologique non liée à la procédure. Découvrez dans l'article sur le lien d'autres causes de pertes lourdes après la menstruation.

Écoulement jaune après cautérisation

Si une femme a un écoulement jaunâtre avec une odeur désagréable pendant la période de réadaptation, cela peut être un signe d'infection. (staphylocoque, gardenadelosis, trichomonase, chlamydia), le début du processus inflammatoire dans tout organe de l'appareil reproducteur ou des dommages mécaniques à l'intégrité de la plaie en cours de guérison.

Leur nombre peut augmenter jour après jour. Dans cette situation, vous ne devez pas différer la visite chez le gynécologue.

Qu'est-ce que cela signifie s'il n'y a pas de rejet après la cautérisation de l'érosion? Seulement qu'il n'y a rien à craindre. Le corps a été bien toléré par une intervention extérieure, la récupération est facile et sans complications, les conséquences pathologiques sont absentes. Un tel développement est possible avec une légère érosion.

Comment se comporter après la cautérisation?

  1. Limiter l'activité physique lors de la première manipulation après la manipulation réduira considérablement le risque de saignement. Sport, marche active, soulever des objets lourds - tout cela devrait être exclu jusqu'à ce que votre médecin vous le permette.
  2. Évitez les visites au sauna, au bain, au hammam, au solarium et aux salles de bain - cela contribuerait également à réduire le risque de saignement.
  3. Ne visitez pas la piscine et ne nagez pas en eau libre. Ils peuvent être une source d'infection.
  4. La période de restauration complète de la muqueuse ne prend pas moins d'un mois, c'est pourquoi les relations sexuelles pour cette période devraient être arrêtées. Les périodes d'abstinence dépendent de la zone, de la profondeur de la lésion, de la dynamique de récupération, ainsi que de la méthode de traitement appliquée.
  5. L'échographie transvaginale n'est pas autorisée jusqu'à la guérison de la plaie.
  6. Évitez de vous doucher pour éliminer une odeur spécifique ou accélérer la récupération. Cette manipulation peut interférer avec le processus de guérison de la gale et peut provoquer des saignements.
  7. Observez une hygiène rigoureuse des organes génitaux, changez les lingettes tous les jours aussi souvent que possible, afin de ne pas créer de conditions favorables à la reproduction de la flore pathogène.
  8. Évitez les sous-vêtements synthétiques serrés.
  9. N'utilisez pas de tampons hygiéniques avant d'avoir été approuvés par votre médecin. Bien qu'il existe une sélection de la nature intense, utilisez des tampons.

Comme vous pouvez le constater, après la cautérisation de l’érosion, les sécrétions peuvent être très diverses. Il est assez difficile de comprendre comment ils s'insèrent dans un scénario de récupération naturelle après une manipulation médicale donnée. Par conséquent, non seulement le traitement, mais également la période de réadaptation devraient avoir lieu sous la stricte supervision du médecin traitant. Une attitude responsable à l’égard de votre santé aidera à prévenir les conséquences dangereuses.

Pin
Send
Share
Send
Send