L'hygiène

Faiblesse pendant la menstruation

Pin
Send
Share
Send
Send


L'humeur féminine est tellement instable et changeante. Le beau sexe peut sourire et profiter de la vie, et après une minute, sanglotait de larmes de crocodile. Qu'est-ce que c'est, la nature des coûts ou des caractéristiques du corps féminin? Le fait est que le cycle menstruel comprend plusieurs phases, chacune ayant ses propres caractéristiques. La plupart des femmes souffrent pendant la menstruation, c'est elle qui peut provoquer des sautes d'humeur soudaines. Les jours critiques sont souvent accompagnés de faiblesse et de mauvaise santé. Le corps perd sa force, une femme semble somnolente pour travailler et se détendre, elle a constamment envie de dormir. Il est important de comprendre pourquoi cela se produit et si c'est normal.

Pendant la menstruation, une femme peut même perdre conscience.

Causes de se sentir malade

La nature a voulu que le corps féminin se prépare chaque mois à la conception. Pour ce faire, la progestérone produit une grande quantité d'hormones. Si la fécondation ne se produit pas, le niveau d'hormone diminue fortement, le processus de production de prostaglandines commence et ce sont elles qui provoquent le début des règles. À ce stade, les vaisseaux endométriaux de l'utérus sont rétrécis et leur irrigation sanguin est réduite.

La membrane muqueuse de l'utérus s'exfolie progressivement, ce qui la nettoie. Extérieurement, il se présente sous forme de flux menstruel. Ils représentent la muqueuse de l'utérus avec du sang, qui s'accumule à la suite de la rupture des vaisseaux sanguins.

En relation avec les processus se produisant dans le corps, une femme peut ressentir une douleur dans le bas de l'abdomen. Pendant les jours critiques, une femme perd 50 à 80 g de sang. Pour les femmes qui souffrent d'anémie et ont une faible immunité, la perte de sang peut provoquer des nausées et des vertiges. L'état général du corps s'aggrave, la somnolence apparaît, dans de rares cas en raison d'un déséquilibre hormonal, une perte de conscience est observée. À mesure que le milieu hormonal se stabilise, les symptômes de la menstruation disparaissent.

Avec les règles, une femme perd du sang et cela peut l'affaiblir.

Nausées et vertiges pendant les règles: comment les gérer?

Au début de la menstruation, beaucoup de femmes sont étourdies et somnolentes. Cette affection est due à une perte de sang, à une carence en fer, à une diminution de l'hémoglobine. En raison d'un déséquilibre entre les hormones masculines et féminines du corps, le système nerveux réagit également à la menstruation. On observe souvent des sauts de tension artérielle: dans certains cas, pendant les règles, il augmente, dans d'autres, il diminue. Souvent, la nausée est ajoutée aux vertiges les jours critiques. Pendant les règles, en plus des prostaglandines, une grande quantité de sérotine est libérée. Son augmentation dans le corps affecte négativement l'élimination des fluides du corps, entraînant des nausées. Une autre cause de nausée peut être une luxation utérine et un pincement des terminaisons nerveuses.

Si, à l’arrivée des jours critiques, vous ressentez des maux de tête et des nausées graves, il est conseillé de prendre une position horizontale. Si possible, prenez congé du travail ou de l'école. L’épuisement et l’ignorance de ces symptômes peuvent entraîner une perte de conscience. Cela se produit dans de rares cas lorsque le corps est très faible et souffre d'anémie.

Des symptômes sous forme de nausées et de vertiges peuvent survenir non seulement pendant la menstruation, mais également devant eux. Pour vous soulager du syndrome prémenstruel et des jours critiques, vous pouvez utiliser des médicaments spéciaux destinés à être utilisés pendant le syndrome prémenstruel et la menstruation, ainsi que des sédatifs. N'ignorez pas la somnolence, n'essayez pas de vous surmonter et de rester éveillé, comme d'habitude. Le corps vous signale la nécessité de vous reposer et de vous ressourcer, car ils vont tous au traitement des hormones.

Les jours critiques sont stressants pour le corps et la température peut augmenter lors d'une réaction défensive. Ce processus est associé à une augmentation des hormones. La norme est une légère augmentation de la température, de quelques dixièmes de degré. Mais si, au début de la menstruation, la température a augmenté à 37,5—38 degrés, cela indique la présence d’un processus inflammatoire dans le corps.

Vertiges pendant la menstruation - un phénomène commun, il est souhaitable d'attendre en position couchée

Interdictions pour les jours rouges d'un calendrier

Pendant la menstruation, le corps de la femme s'affaiblit, une somnolence survient. Des charges excessives sur lui peuvent provoquer un état de santé déjà fragile, et les jours rouges du calendrier deviendront alors un véritable supplice pour une femme. Pour éviter les complications et fournir à votre corps les conditions optimales pour ces jours, vous devez suivre certains conseils et limitations:

  1. Pendant la menstruation, évitez les efforts physiques excessifs, ils peuvent déclencher de lourdes pertes. Mais les sports modérés (danse, fitness) ne vous seront que bénéfiques. Ils amélioreront la circulation sanguine dans le corps. En plus de faire ce que vous préférez, vous augmenterez votre moral, ce qui est important de nos jours. Si vous vous entraînez au gymnase, n'annulez pas l'entraînement, mais renoncez à la charge pendant quelques jours.
  2. Refuse de visiter le bain, sauna, solarium. Ces procédures augmentent la circulation sanguine dans le corps et peuvent provoquer des saignements graves pendant les jours critiques. À la maison, remplacez le bain chaud pendant quelques jours par une douche chaude. Il n'est pas recommandé d'aller à la piscine ces jours-là, même si vous utilisez des tampons. L'utérus est entrouvert, il y a un grand risque d'infection.
  3. Pendant les jours critiques, prenez soin de votre régime alimentaire. Mangez un aliment équilibré et riche en vitamines. Évitez les aliments gras et épicés, ainsi que l'alcool. Ils contribuent non seulement à la détérioration de la santé, mais améliorent également l'allocation. Limitez, mais abandonnez plutôt la nicotine. Les statistiques montrent que les femmes fumeurs souffrent le plus de crampes menstruelles, ainsi que les femmes en surpoids.
  4. Soyez prudent avec la prise de médicaments pendant vos règles. S'il est nécessaire d'utiliser des médicaments, consultez un médecin, spécifiez leur composition. Limitez les médicaments à base d'acide acétylsalicylique, ils fluidifient le sang et prolongent les menstruations.
  5. Si, pour des raisons esthétiques, vous n'abandonnez pas les rapports sexuels pendant la menstruation, veillez à utiliser des contraceptifs. De nos jours, le corps féminin n'est pas protégé et constitue un ulcère pour toutes sortes d'infections génitales.
  6. Évitez le stress et le surmenage. Le corps est affaibli ces jours-ci, beaucoup notent la somnolence en eux-mêmes, tentent de se reposer autant que possible. Donnez au corps l'occasion de reprendre des forces.

Si l'opération planifiée coïncide avec des jours critiques, transférez-la. Pendant la menstruation, la coagulabilité du sang dans le corps de la femme se détériore et toute intervention chirurgicale peut provoquer un saignement important.

Les aliments gras aggravent les symptômes désagréables de la menstruation.

Prévention des problèmes des femmes

Une personne souffre de faiblesse au cours du syndrome prémenstruel et trouve son indisposition dès les premières minutes de la menstruation. La sortie peut encore être absente et le bien-être se dégrade. Après quelques heures, le flux menstruel commence et la cause des douleurs abdominales basses, des vertiges et des nausées devient claire. Les douleurs menstruelles diffèrent des douleurs pathologiques en ce qu'elles sont facilement éliminées avec l'aide d'analgésiques et que les effets secondaires tels que la faiblesse, l'irritabilité, la somnolence et la léthargie peuvent être surmontés avec l'aide de vitamines et de médicaments contribuant à la normalisation du cycle. Pour soulager la douleur des jours critiques, prenez des vitamines et des minéraux, sortez plus souvent à l'extérieur, évitez le stress et détendez-vous davantage. Il est important de prendre en compte:

  1. La vitamine B 6 aide à normaliser les niveaux d'hormones. Il participe activement au métabolisme des œstrogènes et contribue à la normalisation des niveaux hormonaux. Un apport régulier en vitamines soulagera le syndrome prémenstruel et les conditions les jours critiques.
  2. Les femmes se plaignent souvent de douleurs à la poitrine pendant et avant les menstruations. La vitamine E aide à éliminer ce symptôme et à réduire le stress émotionnel.
  3. Pour que le corps fonctionne de manière stable, il doit recevoir régulièrement du calcium. Il n'est pas nécessaire de le prendre sous forme de comprimés, il suffit d'inclure du lait, du fromage cottage et du fromage dans votre alimentation.
  4. Le magnésium aide à se débarrasser des maux de tête qui se produisent lors de l'apparition des règles. Il protégera également contre les douleurs abdominales basses. Le magnésium se trouve dans les noix, les fruits et les légumes.
  5. Ne pas oublier les avantages de l'huile de poisson pour le corps. Sa réception pendant la période menstruelle prévient les crampes abdominales et améliore l’état général du corps.
  6. Des étourdissements, une faiblesse et une somnolence peuvent être causés par un manque de fer. Pour éviter cette affection, le corps doit recevoir la quantité de fer nécessaire.
  7. Vous pouvez prendre ces vitamines dans des pilules, alors il est conseillé de les boire un cours complet. Vous pouvez aussi vous passer de médicaments, il suffit de manger des aliments sains, riches en vitamines et en minéraux. Un régime bien formé sera la meilleure prévention des douleurs menstruelles.

Si les symptômes sont facilement éliminés avec des analgésiques et durent plusieurs jours, le malaise est associé à une modification du niveau d'hormones dans le corps de la femme.

Mais si des nausées, des vertiges, de la somnolence et des douleurs aiguës vous accompagnent tout au long du cycle, des maladies graves peuvent en être la cause. Il est recommandé de consulter un gynécologue et un neurologue. Ne remettez pas la visite au médecin plus tard, car il vaut mieux aller chercher la vraie raison que de vous torturer de la douleur et des maux constants. N'oubliez pas que votre santé dépend d'abord de vous.

Quelle est la menstruation?

La menstruation chez une femme est donc un processus assez compliqué dans le corps, résultat du travail harmonieux des hormones. Tout écart par rapport à la norme parle d'un problème de santé possible. Par conséquent, mensuel peut être consulté à partir de plusieurs positions:

  • un processus qui provoque de l'inconfort, de la douleur et interfère avec l'activité sociale,
  • système d'information, qui est un indicateur, une sorte d'indicateur de la santé d'une femme, qui donne une image complète de son état et donne la possibilité de devenir mère.

Nous allons essayer d’expliquer brièvement et à un large cercle de lecteurs ce que sont les mensuels.

Une fois par mois, ce processus complexe implique le cerveau, les hormones sexuelles, les organes du système endocrinien, l’utérus. Toutes leurs interactions visent à assurer le bon fonctionnement du système de reproduction. Mais il est également important de comprendre que la menstruation est la fin et en même temps le début du cycle complet qui se produit mensuellement dans le corps. C'est ce qu'on appelle le cycle menstruel - son début est considéré comme la période du premier jour d'un mois (saignement) au premier jour du lendemain. Le cycle peut durer de vingt et un jours à trente-cinq ans, selon les caractéristiques individuelles de l'organisme, qui est considéré comme la norme. Le saignement lui-même dure de trois à cinq jours (parfois, dans de rares cas, jusqu'à douze). Pour la plupart des femmes, le cycle menstruel est de vingt-huit jours. Pendant les règles, le corps perd jusqu'à 240 ml de sang. Et c'est un chiffre tout à fait décent.

Le cycle Mère Nature a été créé pour faire en sorte que la femme soit le continuateur de la race humaine. C'est-à-dire que cela fait partie intégrante du système reproducteur. Pendant cette période, la maturation de l'œuf et la préparation de tout l'organisme à concevoir et à supporter le fœtus. Lorsque la fécondation ne se produit pas, l'organe reproducteur comprend un processus de nettoyage et rejette la couche supplémentaire de l'endomètre, qui a été élargie avec prudence pour une implantation réussie de l'embryon. Lorsque le rejet est endommagé et les vaisseaux sanguins les plus minces. L'utérus se contracte activement, entraînant la libération du sang menstruel du vagin avec des particules de l'endomètre. Ce processus peut provoquer une douleur intense même en l'absence de changements pathologiques dans le corps. Naturellement, lors des jours critiques, une femme est épuisée par l'inconfort et la douleur. Certains pensent qu’au cours de cette période, le saignement sera moins intense et l’inconfort moins prononcé. Mais, comme vous l'avez compris, dans ce cas, tout est très individuel. Il en va de même pour l'idée opposée, quand il est recommandé aux dames de maintenir un style de vie actif, d'aller à la gym, de faire de l'exercice, et de courir. Il n'y a pas de danger à cela. Mais une femme se sent mieux qu'être. Aux premiers jours de la menstruation, le corps est déjà très lourd et la charge supplémentaire ne peut qu'entraîner une plus grande fatigue et des sensations désagréables. L'exercice entraînera davantage de pertes sanguines, ce qui n'est clairement pas bénéfique pour l'organisme. Mais le repos au lit n'affectera pas le saignement. La nature est telle que pendant la menstruation, la bonne quantité de sang doit sortir. Par conséquent, si pendant le repos et le sommeil, le débit est maigre, dès que la femme sort du lit, le volume de sang sécrété augmente considérablement.

Le cycle menstruel est divisé en plusieurs phases, chacune étant responsable de certaines hormones, ce qui a une incidence sur le bien-être des femmes.

Violation du cycle menstruel

Le système de reproduction est assez fragile, il est donc influencé de l'extérieur. Puisque le cycle menstruel est régulé par les hormones sexuelles, il peut changer sous l’influence d’un changement brusque de climat, de fuseaux horaires, de modes de vie, de problèmes de santé, de maladies et de stress. Sous l'influence de ces facteurs, le cycle peut devenir instable, changer sa durée. Tout cela affecte non seulement le bien-être général, mais aussi la capacité à exécuter la fonction de reproduction. Il est également important de comprendre que seul un médecin expérimenté peut corriger la situation, après avoir examiné et établi la cause qui a provoqué la défaillance dans le corps. En cas de conditions pathologiques, un traitement approprié est effectué.

Principales idées fausses et mythes concernant la menstruation

Les jours critiques donnent à une femme assez de problèmes, à la fois psychologiques et physiques. Tout d’abord, il faut aujourd’hui accorder une plus grande attention à l’hygiène, car une femme est une fleur parfumée et non une créature exhalant des odeurs désagréables. Par conséquent, les dames avec diligence prennent le cas. Ils surveillent la propreté du corps, changent les produits d'hygiène, utilisent des déodorants. Mais, en même temps, ils savent également si le joint a fui, s’il ya une trace de sang sur les vêtements, s’il dégage une odeur désagréable (surtout en été). Croyez-moi, de telles expériences sont très susceptibles d'influencer la santé et de causer la fatigue. Deuxièmement, le choix des produits d'hygiène. Argué que tous sont les mêmes et le choix que dans la possibilité des dames, se permettre ceci ou cela signifie. En fait, tout est beaucoup plus grave. Vous devez choisir des produits de qualité, car l'utilisation de matériaux synthétiques peut entraîner de graves problèmes de santé. Maintenant, c'est préférable: des serviettes ou des tampons. Les gynécologues dans ce cas recommandent de privilégier les joints, car ils permettent au sang de ne pas stagner dans le corps, mais de s'écouler librement. Cependant, il est conseillé de les changer au moins deux ou trois heures plus tard, car la pose est un moyen idéal pour la propagation de microbes pathogènes. Troisièmement, des sensations désagréables et douloureuses. Beaucoup de femmes avec un tel état luttent avec des pilules, sans lesquelles il est tout simplement impossible de rester socialement actif.

En outre, la société a pris la mauvaise humeur et le dégoût d’une dame d’annuler la présence de son syndrome prémenstruel. Oui, c'est vraiment l'endroit où il faut être. Mais ils ne souffrent pas kakzhda deuxième femme. Peut-être que la belle moitié a juste besoin de votre attention ou peut-être que le problème est autre chose? Après tout, les causes des dépressions, de l'apathie, de l'irritabilité sont en réalité nombreuses; elles doivent être recherchées et non attribuées au PCI, et s'attendre à ce que tout commence à se former par lui-même.

L'idée fausse est que pendant la menstruation ne peut pas tomber enceinte. Le système de reproduction de la femme est si mince et si vulnérable aux facteurs externes que toute défaillance peut apporter des ajustements assez inattendus. Par conséquent, il y a toujours une chance de tomber enceinte ces jours-ci, surtout avec un cycle menstruel court.

La déclaration concernant l'interdiction des contacts sexuels pendant la menstruation n'est pas non plus tout à fait vraie. Les médecins ne voient rien de mal. Si les partenaires se font confiance, ont confiance en leurs sentiments et s'ils n'ont pas peur de la présence et du type de sang, alors, s'il vous plaît. Tembolee que de nos jours une femme augmente le désir sexuel. La seule condition à remplir est la relation sexuelle protégée. Puisque le col de l'utérus est ouvert, vous devez le protéger de la pénétration à l'intérieur d'infections.

Les recommandations de se reposer davantage, d'abandonner l'activité physique sont également fausses. Помните, наличие нормальных месячных наоборот свидетельствует о здоровье женщины. Поэтому если дама чувствует себя вполне нормально, то не стоит ограничивать себя и от чего то отказываться.Bien sûr, si une femme ressent de la fatigue, de la douleur, elle a juste besoin de repos. Dans ce cas, le sport doit être différé, il est possible de réduire la charge. Si nécessaire, consultez un médecin. En général, le mensuel n'annule pas le mode de vie habituel.

Comment gérer la fatigue pendant les jours critiques

Comme il existe de nombreuses causes de fatigue - changements hormonaux, sensations douloureuses, stress psycho-émotionnel et nécessité constante de contrôler leur propreté et leur hygiène, nous allons consacrer quelques lignes à la réduction de la charge corporelle et à l’aide apportée à une femme.

Et donc, la première chose à laquelle vous devriez prêter attention est la nutrition. Ce doit être rationnel et équilibré. Il est recommandé de manger souvent, mais pas assez. Cela permettra de maintenir un niveau d'énergie élevé tout au long de la journée. N'oubliez pas que de grandes portions nécessitent des efforts supplémentaires, et donc de l'énergie, pour les digérer. Également ces jours-ci, la préférence devrait être donnée aux aliments protéinés. Mais des glucides et du sucre est préférable d'abandonner.

Parfois, la cause de la fatigue est une anémie banale, qui survient dans le contexte d’une perte importante de sang au cours de périodes abondantes. Dans ce cas, les produits contenant du fer (boeuf, haricots, haricots, légumes verts, etc.) viendront à la rescousse.

En plus de la nourriture, devrait être examiné et mode de vie. Bon dans la lutte contre la fatigue aide les sports. Que ce soit facile de faire du jogging, du sport ou simplement de marcher en plein air. Il vaut également la peine de boire beaucoup de liquides. Et pendant la menstruation d'abandonner l'alcool, le café. Ces jours-ci, une femme devrait dormir suffisamment.

Lorsque des méthodes simples ne résistent pas à la fatigue, des vitamines et d’autres médicaments viennent à la rescousse.

Il est préférable de prendre une multivitamine que le médecin vous prescrira, en tenant compte des besoins de votre corps. En tant qu'agents supplémentaires, le magnésium, la vitamine B6 et le L-tryptophane sont préférés. Cependant, ils ne peuvent être pris que tels que prescrits par un médecin.

Parfois, les contraceptifs oraux soulagent la fatigue pendant la menstruation.

Cependant, si une femme souffre de fatigue excessive non seulement pendant ses règles, mais aussi la veille, elle souffre également de symptômes désagréables: vertiges, nausées, vomissements, douleurs abdominales basses, vous devez immédiatement consulter un médecin. Attendre que tout soit criminel en ce qui concerne leur santé.

Causes physiologiques

Tous les mois, le corps de la femme subit un certain nombre de changements qui sont à l’origine des maux. Dans la seconde moitié du cycle menstruel, l'état hormonal change. Le niveau d'œstrogènes diminue et la concentration de progestérone commence à augmenter rapidement, en raison d'un mauvais état de santé avant la menstruation. Un déséquilibre hormonal entraîne une diminution des performances, des troubles du sommeil et des sautes d'humeur.

Après la fin de la période d'ovulation, le corps se prépare activement à la grossesse. Il est tout à fait normal que les glandes mammaires grossissent et que l'appétit augmente.

Si la fécondation n'a pas eu lieu, l'organe reproducteur est alors disposé à rejeter la couche fonctionnelle de l'endomètre, l'utérus commence à se contracter et les femmes ressentent des douleurs à l'abdomen et au sacrum. Ces symptômes sont souvent accompagnés de faiblesse et de vertiges.

Avant l'arrivée des jours critiques dans le corps d'une femme, il peut y avoir une pénurie de vitamines C et A, ainsi que d'oligo-éléments tels que le fer, le magnésium, le sodium et le calcium. Pour cette raison, on peut observer un malaise général, une baisse de la pression artérielle et une pâleur de la peau. Ces symptômes peuvent survenir en raison de la forte tension du système nerveux central, dans laquelle se produisent la synthèse des hormones et la régulation des processus du cycle menstruel.

Causes pathologiques

En santé normale pendant la menstruation se détériore légèrement, la femme continue de mener un mode de vie habituel. Alert doit signaler une faiblesse et des vertiges graves, accompagnés d'un syndrome de douleur prononcée, de vomissements ou de nausées. Les causes de tels changements sont souvent pathologiques. Une femme a besoin d'un traitement.

Syndrome prémenstruel

Chaque mois avec les règles, on observe une faiblesse grave, accompagnée de vertiges, de nausées, de douleurs abdominales et d’irritabilité. En médecine, la combinaison de ces manifestations cliniques est appelée syndrome prémenstruel. Le degré de gravité est différent.

Dans le cours normal de la menstruation, une femme ne ressent pas de gêne grave, son état de santé ne s'aggrave que légèrement et tout malaise ne cause pas beaucoup de gêne. Dans les mêmes situations, lorsque les symptômes du syndrome prémenstruel sont exprimés de manière excessive, une aide médicale est nécessaire. De tels changements indiquent un processus pathologique. Cela peut être provoqué par le stress, le tabagisme et la consommation d'alcool, le manque de vitamines, l'exercice excessif et le développement de maladies dans le corps.

L'un des facteurs graves pouvant provoquer une faiblesse après la menstruation est un changement de la composition sanguine.

Les saignements menstruels entraînent souvent une diminution du taux d'hémoglobine. L'anémie peut se développer dans ce contexte. Le plus souvent, de tels changements sont observés chez les femmes ayant un système immunitaire déprimé et ayant des antécédents de maladies gynécologiques.

Avec une perte de sang importante pendant les jours critiques, le malaise général s'accompagne de nausées et de vomissements. Parmi les symptômes indiquant une diminution des taux d'hémoglobine, on peut identifier:

  • pâleur
  • arythmie,
  • essoufflement
  • sensation de goût métallique dans la bouche.

Lorsque de tels symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin.

État dépressif

Le niveau d'hormones au cours du cycle change constamment. Cela provoque une dépression et des sensations désagréables pendant la période de régulation. Une femme se sent très mal, elle ne veut rien faire, elle manque de force physique et émotionnelle. Vers le milieu du cycle, l'état est normalisé.

Dystonie végétative

On observe une mauvaise santé après la menstruation chez les femmes atteintes de dystonie végéto-vasculaire. Cette pathologie se caractérise par de brusques sauts de pression artérielle, le plus souvent, il y a une diminution significative de celle-ci. En conséquence, un malaise est noté pendant la période des jours critiques.

Déterminer la relation entre la détérioration de la santé et le TRI peut être à la maison. Pour ce faire, vous devez mesurer systématiquement la pression à différentes périodes du cycle.

Comment améliorer le bien-être

Dans les cas où l'état de santé pendant la période de menstruation est considérablement détérioré, vous devez demander l'aide d'un médecin. Après avoir identifié les causes de l’inconfort, le gynécologue vous dira quoi faire et comment éliminer les symptômes désagréables. Souvent, cela utilise des médicaments qui contribuent à la suppression de la douleur et à la normalisation des niveaux hormonaux. Le cours du traitement dépend de la cause de la faiblesse et de la présence de symptômes concomitants.

Il existe un certain nombre de recommandations, à la suite desquelles il sera possible d'améliorer la condition:

  1. Exercice systématique. L'exercice modéré aide à normaliser l'activité du système cardiovasculaire, ce qui affecte considérablement le bien-être.
  2. Saturation du corps en oxygène. Peu importe la phase du cycle et le bien-être, vous devez vous détendre autant que possible à l'air frais. Au cours de l'hypoxie (manque d'oxygène), il y a une faiblesse, une fatigue accrue et une léthargie.
  3. Une bonne organisation du régime. Dans le menu du jour devrait être la quantité maximale de fruits et légumes. Les produits nocifs doivent être éliminés ou minimisés.
  4. Réception de vitamines et micro-éléments. Les scientifiques ont découvert la relation entre malaise et manque de magnésium dans le corps. Par conséquent, on prescrit souvent aux femmes des médicaments contenant cet oligo-élément. De plus, avant et pendant les règles, le corps a besoin de vitamines A, E, C et B.
  5. Refus de mauvaises habitudes et de boire du café. Le syndrome prémenstruel est plus prononcé chez les femmes qui fument. L'alcool et le café peuvent également aggraver la situation. Il est recommandé d’exclure ces boissons pendant la période réglementaire.
  6. Augmentation du taux d'hémoglobine. Si le problème se pose en raison du développement de l'anémie, une longue cure de fer est prescrite.

L'indisposition au cours de la période des jours critiques, bien que rarement, est observée chez toutes les femmes. En règle générale, il n'indique pas de problèmes de santé et est causé par des causes naturelles. Si l'état s'aggrave de manière significative, en plus de la faiblesse générale, d'autres manifestations cliniques sont observées, vous devez consulter un médecin. De tels symptômes peuvent signaler des changements pathologiques dans le corps.

Diminution de l'hémoglobine

Les changements dans la composition du sang - un facteur grave qui peut causer une faiblesse, une fatigue pendant la menstruation. Toutes les filles ne sont pas au courant que les saignements mensuels, qui entraînent une perte de sang de seulement 50 à 80 ml (dans le pire des cas, jusqu'à 150 ml), peuvent entraîner une diminution significative du taux d'Hb, pouvant aller jusqu'à l'apparition d'une forme anémique grave. Ceci est particulièrement vrai pour les femmes faiblement immunisées et celles qui ont des règles menacées de pathologies gynécologiques (par exemple, hyperplasie, myome, maladies oncologiques de l'utérus et de son col, etc.).

Une faiblesse grave et la somnolence qui s'ensuit, des nausées, des nausées avec vomissements (entraînant une déshydratation) et même une perte de conscience peuvent être le résultat d'une importante perte de sang mensuelle, épuisant toutes les réserves du corps. Les principaux symptômes de la baisse du taux d'hémoglobine sont les suivants: pâleur de la peau, essoufflement, arythmie, goût métallique dans la bouche.

Aide rapide avec la faiblesse

Il est important de comprendre qu'il est nécessaire de lutter non pas contre la faiblesse du corps, mais d'éliminer en priorité les causes d'un tel phénomène. Cependant, vous pouvez utiliser quelques recommandations simples pour alléger votre état de santé en une période de jours critiques. Donc, si la ventilation est observée sur fond de vertiges et que les deux sont très intenses, vous devez prendre quelques gouttes d'atropine (solution à 1%). Lorsque la faiblesse est provoquée par un mal de tête intense, des nausées, des pertes de conscience soudaines dans les yeux, il faut immédiatement assurer un accès complet à l'oxygène: ouvrez la fenêtre, libérez le cou et la poitrine de tout vêtement en excès. Il est important de s’asseoir confortablement ou même de s’allonger, c’est-à-dire prenez la position la plus confortable du corps, puis commencez à respirer correctement et profondément. Nul besoin d'ignorer la somnolence, d'essayer de la surmonter avec du café ou des boissons énergisantes et de rester éveillé, comme d'habitude. Avec un tel état, le corps signale de manière persistante le besoin de repos et de récupération, qui est consacré au traitement actif des hormones.

Cependant, il est tout à fait possible d’améliorer le bien-être par les actions suivantes:

  1. Prenez la pilule appropriée: avec un syndrome de douleur prononcé - Ketanov, Ibuprofen, surmenage / stress - Persen, Andaksin, nausée - Tsirukal, Dramini, etc.
  2. Utiliser des agents hormonaux, en particulier des contraceptifs oraux, qui empêchent la survenue d'un déséquilibre hormonal, ne permettant pas à un état de faiblesse de saisir le corps.
  3. Refuse le café et le chocolat. Les scientifiques ont prouvé depuis longtemps que les aliments contenant de la caféine détruisent la vitamine B6, qui participe activement à la synthèse de l'hormone sérotonine. C'est lui qui est responsable de la bonne humeur et de la bonne humeur.
  4. Maintenir le corps à l'aide de complexes vitaminiques spéciaux qui aident à combattre le syndrome prémenstruel. Il peut s'agir de Magne B6, Vitrum Plus ou de tout autre médicament prescrit par un médecin. Les vitamines et les micro-éléments contenus dans ces médicaments ont un effet positif sur le système reproducteur et le système endocrinien de la femme.
  5. Observez les recommandations préventives des médecins: normalisez le régime de repos et d'accouchement, promenez-vous régulièrement au grand air, exposez votre corps à une activité physique dosée, adoptez une alimentation équilibrée et complète, évitez le stress ou éliminez les facteurs qui les provoquent déjà, etc.

Comment se débarrasser des remèdes populaires

Pour revigorer le corps affaibli par la menstruation, vous pouvez utiliser les conseils de nos ancêtres, qui ne disposaient pas d'un large éventail d'agents pharmacologiques. Par exemple, boire trois fois par jour un verre de sève de bouleau fraîche ou 2-3 c. huile de poisson. Il est utile d’oublier ce qu’est une panne, un thé avec une fleur de tilleul en combinaison avec de la confiture de pissenlit. Vous pouvez également rendre la verveine médicinale, ce n'est pas pire que de faire face à la tâche.

Avec facilité pour faire face à la faiblesse et aux vertiges pendant la menstruation, aidez:

  • thés au gingembre, au persil, au mélisse ou aux fleurs de tilleul,
  • jus de carottes et de betteraves fraîches,
  • poudre d'algues,
  • infusion de ginkgo biloba.

Avec la nausée qui accompagne un corps affaibli les «jours du calendrier rouge», vous pouvez mettre un morceau de citron ou un bonbon acidulé sous la langue, boire un verre de kéfir, du thé à la menthe ou du jus de choucroute.

Recommandations du docteur

Une faiblesse régulière une semaine avant la menstruation, ainsi qu'une faiblesse constante directement les jours de menstruation, devraient être la raison de consulter un gynécologue. Surtout si des maux obligent à corriger radicalement le rythme de vie habituel, reportez non seulement le sport, les discothèques ou la piscine, mais annulez également des réunions importantes, demandez le congé du travail. La nature de tels phénomènes peut être différente. Toutefois, s’ils sont éliminés à l’aide d’analgésiques, de sédatifs, de complexes vitaminiques, de faiblesses, de nausées, d’une légère augmentation de la température, de fluctuation de poids, de douleurs au bas du dos, à la poitrine et au bas-ventre, elles ne sont pas pathologiques et ne sont causées que par des changements hormonaux mensuels dans le corps de la femme.

Dans ce cas, les recommandations gynécologiques sont les suivantes:

  • Passez un traitement médicamenteux pour éliminer et corriger les symptômes du syndrome prémenstruel (dans certains cas, il peut s'agir d'homéopathie, d'antihistaminiques, d'hormones, d'anti-inflammatoires, etc.).
  • Ajustez la nourriture en abandonnant les aliments gras, frits et salés. Il est utile d’ajouter au régime des légumineuses, des fruits, des légumes, de la gelée et des fruits de mer afin que le corps puisse obtenir la quantité requise de vitamines et d’oligo-éléments.
  • Au moins une semaine avant l'arrivée des jours critiques pour réduire le nombre de cigarettes fumées, renoncez à l'alcool.
  • Éliminer le manque de sommeil.
  • Ajoutez à la routine quotidienne des exercices légers, par exemple, la gymnastique, qui peut être effectuée 2 à 3 fois par jour. Cela contribue à l’amélioration de la condition physique, à l’élimination de la douleur dans le bas de l’abdomen, à la production active d’endorphines associée à une humeur positive.

Par exemple, avec ce désordre du cycle mensuel, tel que l'algoménorrhée, la douleur et les nausées constantes sont associées à du sang qui s'accumule dans la cavité utérine, provoquant de sévères contractions et une diminution de l'hémoglobine, provoquant une rupture pendant les règles, pouvant être un symptôme des tumeurs malignes de l'ovaire. En outre, une faiblesse et des nausées, complétées par des sécrétions sanglantes, indiquent souvent la présence d'une grossesse, ou plutôt la menace de son interruption. Par conséquent, en cas de malaise régulier pendant la menstruation, vous devriez contacter un gynécologue pour déterminer rapidement la cause réelle du corps féminin épuisé.

Conclusion

La menstruation devient un stress colossal pour le corps de la femme, tandis que la faiblesse au moment de leur arrivée aggrave la situation. Vous ne pouvez pas fermer les yeux sur cet état, en espérant qu'il «passera par lui-même». Il se trouve que la femme est la gardienne de la maison. Par conséquent, la situation de la maison et le bien-être de la famille dépendent entièrement de son état de santé physique et psychologique équilibré. Par conséquent, elle doit absolument surveiller son propre état de santé et, avec des manifestations régulières de malaise pendant la menstruation, ne néglige pas de consulter un médecin pour diagnostiquer, traiter et prévenir la récurrence de certaines pathologies.

Causes de

Une faiblesse et un malaise mineurs peuvent être normaux chez une femme en bonne santé à la veille et pendant la menstruation. Cependant, l’état n’est pas toujours associé à des charges accrues et à une surcharge psycho-émotionnelle. Cela est particulièrement vrai du corps féminin. Les changements dans les niveaux hormonaux peuvent être si prononcés que cela déroute les femmes. Mais cela ne devrait pas être attribué à leur état. Souvent, une faiblesse pendant la menstruation peut indiquer une maladie grave.

La grossesse

S'il y a une faiblesse et des nausées pendant la menstruation, mais que la femme constate en même temps que l'écoulement est beaucoup moins important que d'habitude et qu'elles ont même un caractère désagréable, une grossesse ne peut être exclue. Dans ce cas, la menstruation peut arriver à l’heure ou avec un léger retard. En fait, c'est une menace d'interruption, pas des jours critiques. Par conséquent, si une fille constate tout autre signe de grossesse en raison d’une fatigue accrue, vous devez faire un test ou déterminer le taux d’hCG dans le sang, ce qui est plus informatif.

Dystonie végétative

Перепадам давления, часто это называют ВСД, более подвержены женщины субтильного телосложения, для которых и в норме характерно невысокое давление. À la veille de la menstruation et particulièrement pendant celles-ci, les filles remarquent souvent une faiblesse qui est associée à plusieurs raisons:

  • perte de sang - le volume de liquide
  • fluctuations des niveaux hormonaux avec une prédominance du composant gestagène, ce qui en soi réduit la pression.

Peu à peu, la femme récupère et la faiblesse passe. Il est possible d’établir que de tels états sont liés à des pertes de charge en les surveillant tout au long du cycle.

Autre pathologie

Souvent, une faiblesse peut être présente tout au long de la vie de la femme mais s'aggraver pendant la menstruation. Ou la fille l'a chronométré exactement les jours critiques. La faiblesse et la fatigue apparaissent dans de nombreuses maladies chroniques. En règle générale, il survient à la suite d'une intoxication de l'organisme par les produits métaboliques de micro-organismes pathogènes ou par ses propres cellules. La faiblesse la plus prononcée est causée par la tuberculose, le VIH, le cancer du sang et d'autres organes.

Aide personnelle ou comment traiter une condition

Avant de commencer à faire face à de telles conditions, vous devez comprendre pourquoi pendant la menstruation, une faiblesse apparaît ou augmente constamment, puis passe. Si cela interfère avec la vie normale d'une femme, et encore plus si elle se sent si mal ces jours-ci qu'elle ne peut pas aller au travail, vous devriez absolument consulter un médecin. En outre, des soins médicaux devraient être utilisés si, en plus du malaise général, il existe d'autres symptômes, tels que pâleur, essoufflement, saignement, etc.

Dans le cas où une femme s'inquiète d'une légère faiblesse et d'une somnolence pendant la menstruation, vous devriez modifier légèrement votre mode de vie, votre alimentation, certaines habitudes, et bientôt, une amélioration significative se produira. Recommandations utiles:

  • Parfois, la nomination d’hormones contraceptives réduit le degré de manifestation du syndrome prémenstruel et l’effondrement des forces à la veille et pendant la menstruation ne se manifeste pas.
  • L'exercice régulier, l'utilisation de techniques de relaxation aidera à contrôler le fonctionnement du système cardiovasculaire. Si la faiblesse est associée à des baisses de pression, le yoga, la méditation, le pilates et même la danse peuvent vous aider à vous sentir mieux.
  • Vous devez également passer suffisamment de temps à l'air frais, car l'hypoxie (carence en oxygène) peut entraîner une faiblesse, une léthargie et une fatigue accrue.
  • La performance dépend en grande partie de la nutrition. Le régime devrait contenir une quantité suffisante de fruits et de légumes frais. Si nécessaire, vous pouvez ajouter des cours de vitamines et de micro-éléments. Révélé un schéma entre carence en magnésium et fatigue, faiblesse, irritabilité. Par conséquent, même les médecins recommandent souvent de prendre des médicaments contenant cet oligo-élément, par exemple le médicament "Magvit", entre autres. De plus, à la veille de la menstruation et pendant les jours critiques, une femme a de plus en plus besoin de vitamines B, C, A et E, de fer.
  • On remarque que le café, la nicotine et l'alcool peuvent aggraver le bien-être si la faiblesse est une manifestation du syndrome prémenstruel. Par conséquent, vous devriez limiter l'utilisation de ces jours. Et même lorsque la pression du café est réduite, il est préférable de remplacer le thé vert qui, en plus de la caféine, contient une grande quantité d'antioxydants.
  • Si le malaise est causé par une diminution de l'hémoglobine, le traitement obligatoire inclura un apport en fer à long terme. Mais le régime n'est déterminé que par le médecin traitant.

Nous vous recommandons de lire un article sur le traitement du syndrome prémenstruel. Vous y apprendrez les causes de la maladie, les moyens de la soulager, l’importance de respecter le régime quotidien et de bien dormir, l’utilisation de médicaments et l’efficacité des remèdes traditionnels.

Les fluctuations hormonales au cours du cycle menstruel peuvent parfois entraîner une diminution des performances et une détérioration du bien-être de la femme. Mais s'il y a une forte faiblesse pendant la menstruation, il faut tout d'abord exclure diverses conditions pathologiques. Pour cela, vous avez besoin des conseils d'un spécialiste. Seul un médecin, après un examen approfondi, pourra en déterminer la cause et prescrire le traitement le plus efficace. Si le syndrome prémenstruel ou d’autres troubles fonctionnels mineurs sont à l’origine du changement de mode de vie, d’une bonne nutrition et d’une activité physique suffisante, il est possible d’améliorer la situation.

Classification

Le vertige est une défaillance bien connue du système nerveux ou vasculaire du corps. Il en existe de tels types:

  1. Central - il s’agit d’une manifestation du syndrome prémenstruel en oxygène du cerveau due à des spasmes périodiques des vaisseaux qui l’alimentent.
  2. Périphérique - n'a pas de lien direct avec le mensuel, mais coïncide avec eux dans le temps. C'est un signe de pathologie de l'appareil vestibulaire.

Selon les manifestations cycliques du vertige sont divisés en ce qui suit:

  • Systémique, répété pendant tous les cycles, reflétant des perturbations hormonales et vestibulaires.
  • Non systémique, associé à certaines surcharges physiques et, par conséquent, à un manque de liquide ou de glucose dans le corps. Dans ce cas, il suffit souvent de boire au moins 2 litres d’eau pure par jour.

Hormones - la cause du vertige pendant la menstruation

La symptomatologie de la menstruation est à bien des égards semblable à celle observée pendant la grossesse.

Cette nausée, faiblesse, vertiges, anxiété ou apathie, gonflement des glandes mammaires, gonflement et autres.

Dans les deux cas, les causes du vertige sont clairement identifiées.

Plusieurs théories expliquent l'apparition de ces symptômes lors de journées critiques.

La plupart des experts insistent sur le caractère hormonal de telles conditions:

  1. Avec la menstruation, il y a un déséquilibre entre le rapport progestérone et œstrogène. Un excès d'œstrogènes provoque une rétention d'eau dans le corps, un œdème, un gonflement des glandes mammaires, un dysfonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins, des spasmes, des douleurs et des vertiges. Il affecte également négativement le système nerveux, provoquant des changements d'humeur difficiles à contrôler, etc.
  2. Lors de journées critiques, une hypersécrétion de prolactine est observée, ce qui entraîne une violation du métabolisme des sels d'eau, ce qui affecte le travail de nombreux organes et systèmes de l'organisme.
  3. Les substances ressemblant aux hormones, les prostaglandines, qui sont synthétisées dans les tissus par voie enzymatique, ne constituent pas le dernier rôle dans l'apparition du syndrome prémenstruel. Ils interviennent notamment dans la régulation du travail des organes de la femme (contraction de l'utérus, ramollissement de son cou, etc.) et du système vasculaire. Leur excès pendant la menstruation entraîne des migraines, des troubles du système vasculaire et d’autres.

Les maladies chroniques affectent souvent l'état du système nerveux. Ostéochondrose cervicale et vertiges, peurs et dépression - comment ces symptômes sont-ils interreliés?

Si vous avez parfois de graves vertiges, cet article vous sera utile. Sur les causes et le diagnostic des pathologies.

La cause du vertige réside dans l'âge du patient. Le prochain article parle des causes du vertige chez les femmes après 50 ans.

Premiers secours

Connaissant les causes des vertiges avec le syndrome prémenstruel, il est plus facile d’aider une femme en ce moment. Les soins d'urgence dans cet état sont les suivants:

  1. Allongez-vous ou asseyez-vous, fournissez de l'air frais, débarrassez-vous de vos vêtements à couper le souffle.
  2. Donnez un verre d'eau, versez une cuillerée à thé d'une solution à demi pour cent d'atropine.
  3. Il est également important de se débarrasser du spasme, grâce à No-Shpy, Papaverina, Spazgana, etc.
  4. Et soulager la tension nerveuse aidera Persen, Andaksin, Valérian.

Si les étourdissements pendant la menstruation et d'autres symptômes sont systémiques, l'avis d'un expert est nécessaire. En examinant le corps, ils identifieront les causes de ces déviations.

En fonction des résultats obtenus, un traitement sera prescrit, pouvant inclure les médicaments suivants:

  • Les hormones. Récemment, les contraceptifs oraux sont prescrits pour aider à normaliser les niveaux hormonaux pendant la menstruation. Généralement, le cycle de traitement dure au moins 3 mois.
  • Antihistaminiques.
  • Bloqueurs qui soulagent les nausées - Dramin, Zeercal.
  • Vitamines et oligo-éléments - Vitrum plus, Magne B6 et autres. Ils améliorent l'état des systèmes endocrinien et reproducteur du corps et aident à éviter bon nombre des symptômes du syndrome prémenstruel.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle réduit les vertiges. Les suivants sont répandus:

  1. Thé au gingembre, ainsi qu’un mélange de gingembre avec zeste de citron et miel. Il peut être ajouté au thé.
  2. Jus de carottes et de betteraves. Bien les appliquer avec du miel.
  3. Jus de Grenade.
  4. Infusions et décoctions: aubépine, thym, origan, muguet, cônes de houblon, agripaume, pivoine.
  5. Thé à la menthe et à la mélisse.
  6. Chou marin en poudre ou en salade.

Prévention des maux de tête

Des mesures simples du système aideront à éviter de nombreux problèmes liés à la détérioration de la santé pendant la menstruation et à surmonter la peur quand ils se produisent.

  1. Donner à l'horaire de la journée suffisamment de temps pour se reposer.
  2. Évitez, en prévision des jours critiques, les surcharges physiques et morales.
  3. Passez sur l'air chaque jour au moins une heure.
  4. Buvez du thé au gingembre, du jus de vitamines et des préparations vitaminées.
  5. Évitez l'alcool et les boissons contenant de la caféine.
  6. Réduisez votre consommation d'aliments sucrés fumés et salés et remplacez-les par des fruits et des légumes.
  7. Ne négligez pas le traitement de toutes leurs maladies et ne contractez même pas un rhume "sur pieds".

Le TRI n'est pas une maladie dangereuse. De plus, dans certains pays, ce complexe de symptômes n'est pas du tout considéré comme une pathologie. Étourdissements dans le TRI - comment distinguer un symptôme dangereux de non dangereux.

Les tumeurs cérébrales, l'anémie, les blessures à la tête sont des causes courantes de vertiges chez les enfants. Détails sur les types et les causes de vertige chez les enfants, lisez cet article.

Quand vous avez besoin de consulter un médecin

Les phénomènes communs du syndrome prémenstruel ne devraient pas être une préoccupation particulière. Mais il existe des symptômes qui lui sont propres, à la manifestation desquels une consultation urgente d'un spécialiste est nécessaire:

  • Fermeture inexplicable d'un œil.
  • Somnolence cycliquement répétitive.
  • Allergies récurrentes jusqu’à un œdème et à une crise d’asthme.
  • Vomissements, nausées, qui ne peuvent pas être localisés et vertiges avant la menstruation.
  • Inflammation périodique des yeux.
  • Attaques de migraine.
  • Transpiration, douleurs articulaires, fièvre.
  • Perte de conscience
  • Douleur vive et intolérable dans le bas de l'abdomen.

Le vertige est un symptôme courant du syndrome prémenstruel. Sa nature réside dans les perturbations hormonales associées à ce processus. Cependant, des vertiges peuvent également survenir indépendamment du PCI, coïncidant avec le mensuel.

Les remèdes populaires sont souvent auxiliaires du traitement médical des vertiges, prescrits par un médecin. Avant la menstruation, vous ne devez pas négliger les mesures préventives. Si les maux de tête et les vertiges sont accompagnés de symptômes qui ne sont pas spécifiques au syndrome prémenstruel, il est extrêmement nécessaire de faire appel à un spécialiste.

Causes de faiblesse

Les raisons de l'indisposition peuvent être différentes, afin de déterminer la cause, vous devez consulter un spécialiste et subir les examens nécessaires. Dans cet article, nous examinerons les principales causes du manque de force physique, de l'apathie, du mauvais état de santé au cours de la période prémenstruelle et des façons d'aider le corps à faire face à ces maux.

Chaque mois, le corps de la femme s'ajuste pour concevoir. L'hormone progestérone est responsable de ce processus. Si une femme ne tombe pas enceinte, la concentration de progestérone diminue et la production d'autres substances analogues aux hormones, les prostaglandines, responsables de l'apparition des jours critiques, se produit. La fonction principale des prostaglandines est la contraction de l'utérus pendant la menstruation. En conséquence, les vaisseaux utérins sont comprimés et les tissus ne reçoivent pas une nutrition suffisante.

Les principales manifestations de l’inconfort: fatigue, douleur, sensation désagréable de nausée, vomissements et diarrhée, diminution des performances, dégradation du bien-être général. Après avoir rétabli l'équilibre hormonal, les maux disparaissent.

Pendant cette période, la détérioration peut durer plusieurs jours. Parmi les signes du syndrome prémenstruel est observé:

  • Faiblesse
  • La nausée
  • inconfort dans les glandes mammaires,
  • douleur abdominale basse
  • nausées et vomissements
  • mauvaise humeur, léthargie.

En outre, la somnolence, l'apathie. Le plus souvent, le malaise pendant la menstruation survient en raison du non-respect du régime quotidien, de la surcharge, de la malnutrition, du manque de vitamines A, C et E, de mauvaises habitudes, de la dépression, des chutes de pression, d'un faible taux d'hémoglobine, etc. Si vous ressentez ces symptômes, consultez un médecin. exclure les complications.

Pendant la menstruation et les changements d'humeur associés aux déséquilibres hormonaux. Les représentants du beau sexe souffrent souvent d'un état dépressif, il y a un sentiment d'impuissance et un désir de faire quelque chose. Après la fin de la menstruation, l'état de santé et l'état émotionnel s'améliorent progressivement.

Faible taux d'hémoglobine

L'hémoglobine dans l'organisme est responsable de la circulation de l'oxygène et de la libération de dioxyde de carbone. Les femmes se sentent souvent faibles en raison d'une diminution de l'hémoglobine. Il est également associé à une carence en fer et à cause de cette douleur, incapacité temporaire, somnolence, fragilisation des vaisseaux, augmentation des saignements et de la durée de la menstruation. L'hémoglobine est présente dans le flux menstruel et est éliminée tous les mois.

Pour se sentir bien et augmenter plus rapidement le taux d'hémoglobine au cours de la période prémenstruelle, il est conseillé aux femmes de consommer des aliments riches en vitamines du groupe B. Pendant les jours critiques, une diminution du taux d'hémoglobine n'est pas une pathologie. Dans cette situation, cela signifie que le corps de la femme est mis à jour. Mais s'il existe une faiblesse importante, il convient de veiller à ce que le niveau de protéines ne soit pas fortement réduit.

Autres pathologies

Parfois, la fatigue rapide et l'apathie se produisent avant et après les règles, si une femme a une maladie chronique. Une mauvaise santé peut être causée par les maladies suivantes:

  • Le vih
  • Oncologie,
  • La tuberculose
  • Diverses maladies des organes internes.

Comment vous aider

Beaucoup de femmes se demandent quoi faire quand une faiblesse apparaît pendant la menstruation. Les actions suivantes aideront à atténuer les symptômes désagréables:

  • Exercice, par exemple, vous pouvez faire de la danse, du yoga ou du Pilates. Les cours s’améliorent pendant les jours critiques,
  • Essayez de vous reposer plus
  • Marcher dans l'air frais. L'oxygène est nécessaire pour se débarrasser de la somnolence et de la fatigue,
  • Nutrition équilibrée. Il devrait être inclus dans votre régime alimentaire plus de fruits et légumes. En outre, n'oubliez pas de prendre les vitamines A, B, C, E,
  • Éviter la fatigue excessive,
  • À faible taux d'hémoglobine, les médecins prescrivent des suppléments de fer,
  • Il est recommandé d’exclure la consommation de boissons alcoolisées et le tabagisme.
  • Les jours critiques, le café doit être jeté car le bien-être peut se détériorer. Une bonne alternative serait le thé vert, riche en antioxydants.

Dans tous les cas, avec une forte faiblesse et un handicap, il est impossible de faire sans consulter un spécialiste. Le patient devrait être soumis à un examen et à l'avis d'un médecin.

PMS et humeur: quel est le lien

D'un point de vue médical, tout ce qui se passe juste avant les règles - tensions musculaires, diarrhée et lourdeurs thoraciques - est considéré comme un syndrome prémenstruel (SPM), explique Stephen R. Goldstein, MD, professeur d'obstétrique et de gynécologie au centre médical universitaire. York Selon lui, pour la plupart des femmes, ce sont les problèmes d'humeur qui constituent le facteur déterminant du syndrome prémenstruel: tristesse, anxiété, sautes d'humeur, mélancolie, sensibilité et même colère et haine de soi.

Les experts disent que les sautes d'humeur et les autres symptômes n'indiquent pas nécessairement des niveaux hormonaux anormaux, comme c'est le cas avec l'humeur pendant la menstruation. Chaque étude menée sur les femmes pendant le syndrome prémenstruel montre que leur taux d'hormones circulantes est normal, explique la directrice du département d'endocrinologie de la reproduction du Centre médical Montefiore (New York), Nanette Santoro. Selon elle, certains chercheurs pensent que certains métabolites hormonaux dans le cerveau provoquent des changements d'humeur ou que certaines femmes métabolisent simplement les hormones différemment. La question de savoir pourquoi certaines femmes souffrent du syndrome prémenstruel est difficile, reste ouverte.

Comment améliorer l'humeur pendant le syndrome prémenstruel

Le Dr Steven R. Goldstein recommande aux femmes d'augmenter leur apport en vitamine B6 - pas nécessairement en prenant des suppléments, en ajoutant davantage de légumineuses, de noix, de pains à grains entiers et de céréales au régime.

L'un des moyens les plus efficaces est de réduire la consommation de sel, explique l'auteur du livre à succès "Le corps féminin, la sagesse féminine" et Christian Northrop, obstétricien-gynécologue certifié. Cela permettra d'éviter la déshydratation et d'atténuer les symptômes physiques et émotionnels. Northrop préconise également de limiter le sucre et la caféine, deux facteurs pouvant aggraver les symptômes du SPM. Elle estime également qu’il est nécessaire d’abandonner le "régime" de soude et de produits contenant l’édulcorant additif aspartame et le glutamate monosodique. Northrop recommande également d'augmenter les niveaux de zinc dans l'alimentation des volailles, des fruits de mer et des céréales, ainsi que du magnésium (provenant des légumineuses, des céréales et des légumes).

Наконец, специалисты советуют женщинам уделять пристальное внимание как весу, так и физическим нагрузкам, и не скатываться в крайности. «Le fait de maintenir un poids santé - sans excès de poids ni d’insuffisance pondérale - et que des exercices réguliers, sans effort excessif, contribuent à atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel», a déclaré Rebecca Amaru, MD, Ph.D. en médecine au New York Medical Center de Mount Sinai. Des pilules contraceptives correctement choisies aideront à réduire les symptômes désagréables, un gynécologue peut vous aider.

Pourquoi avons-nous des sautes d'humeur pendant la menstruation

Contrairement aux stéréotypes des «jours critiques», la phase folliculaire du cycle de la femme (qui commence le premier jour de l’apparition de la menstruation et prend environ la moitié du cycle) est caractérisée par la bonne humeur. En ce moment, vous vous sentez plus assuré et heureux. La raison des hormones, à savoir un taux élevé d'estradiol.

Mais pendant l'ovulation, qui survient après la phase folliculaire, nous devenons plus émotifs et, en même temps, le désir sexuel augmente et le seuil de douleur diminue. Cependant, lorsque vous êtes submergé par des émotions positives ou négatives, il est difficile de vous concentrer sur le travail ou les tâches quotidiennes. Vos pensées ne peuvent être concentrées que sur la source des émotions.

Et si j'ai une question similaire, mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations nécessaires parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une autre question au médecin sur cette page si celle-ci concerne la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question à laquelle nos médecins répondront au bout d’un moment. C'est gratuit Vous pouvez également rechercher les informations nécessaires dans des questions similaires sur cette page ou sur la page de recherche du site. Nous vous serions très reconnaissants de nous recommander à vos amis sur les réseaux sociaux.

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales dans le mode de correspondance avec des médecins sur le site. Ici, vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans votre domaine. Actuellement, le site fournit des conseils sur 45 domaines: allergologue, neurologue, gastroentérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, pédiatre, gynécologue, pédiatre, pédiatre orthophoniste, Laura, mammologue, avocate en médecine, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, oncologue, oncologue, chirurgien orthopédiste, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, proctologue, Psychiatre, psychologue, pneumologue, rhumatologue, sexologue-andrologue, dentiste, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 95,24% des questions.

Regarde le passé

À l'époque soviétique, les fluctuations périodiques du corps féminin n'attachaient pas beaucoup d'importance. Les dames ont parlé de la raison de la détérioration de la santé dans un murmure, et n'ont pas demandé l'aide de médecins ayant des problèmes de SPM. La femme avait les mêmes droits qu'un homme et travaillait comme lui. Dans les films, ils ont montré comment la dame soviétique porte facilement des seaux de ciment, travaille sur un chantier de construction, aspire le sol vierge. Oui, et ce qu’il faut cacher, la santé des femmes soviétiques était vraiment plus forte que celle des femmes modernes.

Pendant ce temps, dans les pays occidentaux, une attitude complètement différente envers le corps féminin a pris forme. La femme est toujours restée faible dans son corps, forte dans son esprit. Les hommes se sont précipités à la rescousse à la vue d'un lourd fardeau entre les mains des femmes et le travail a été sélectionné en fonction de leurs capacités physiques. À l'hôpital pour la période de menstruation avec une forte indisposition, donnez une liste de maladie. Et pendant la grossesse, il est en congé de maternité presque dès le début de la conception, s’il existe des conditions néfastes pour le fœtus sur le lieu de travail. Ce sont des scientifiques américains qui ont rassemblé dans un même ensemble toutes les informations sur les causes mensuelles de la détérioration du bien-être des femmes avant la menstruation, analysé les symptômes, résumés dans le diagnostic du syndrome prémenstruel.

La principale cause de mauvaise santé avant la menstruation

Tout au long du mois, de nombreux changements se produisent dans le corps. Classiquement, le cycle mensuel est divisé en 2 parties. Le bien-être de la femme au cours des deux premières semaines après la menstruation diffère de manière significative des deux semaines suivantes. Si posé par nature. Tout cela est naturel. Et la raison en est les hormones. Immédiatement après l’apparition de la menstruation, le corps comprend que la conception n’a pas eu lieu, tout devra être refait. Le système reproducteur, le système nerveux central endocrinien est impliqué dans le processus. Les niveaux d'oestrogène augmentent. Cette hormone sexuelle est responsable du développement de l'ovule, de l'ovulation. Qu'est-ce qui se passe en ce moment avec la dame?

Elle se sent bien. L'ambiance est merveilleuse, la femme est pleine de force, de confiance en soi, admire le reflet dans le miroir, tout le monde est heureux. Et plus important encore, je veux vraiment du sexe. La libido augmente. Tout vise à avoir des rapports sexuels, la conception. Le pic du désir sexuel tombe au moment de l'ovulation, lorsque la fécondation est possible. Cela se produit les jours 14 à 16 du cycle mensuel. Et après ce moment, tout change radicalement.

Dans la deuxième phase, l’hormone progestérone augmente, ce qui en principe est la principale cause de problèmes de santé avant la menstruation. Il régule tous les processus dans le corps, dicte l'humeur, détermine le bien-être. La progestérone a pour fonction de préserver l'œuf fécondé, de lui fournir un attachement fiable aux parois de l'utérus et de soutenir la grossesse au cours des premiers mois. D'où les réserves de graisse sur les côtés de la femme, sur le ventre avant les règles.

Dans la seconde moitié du cycle, l'activité diminue, la capacité de travail diminue, l'apparence, les sensations internes changent un peu, vous ne voulez plus de sexe, il n'est pas nécessaire d'attirer un homme.

Il en résulte que la cause de la mauvaise santé avant la menstruation est imputable à la nature. De cela, vous ne pouvez pas échapper. Mais la situation s'aggrave sous l'influence de facteurs indésirables, de maladies. Alors la cause de la mauvaise santé avant la menstruation devient le syndrome prémenstruel.

Symptômes du syndrome prémenstruel

Les femmes particulièrement sensibles souffrent du syndrome prémenstruel immédiatement après la menstruation. Mais les symptômes s'aggravent, en règle générale, une semaine avant la menstruation. Le syndrome de choc toxique est une maladie d’investigation, car il dépend de l’état de santé général, de facteurs externes. Par conséquent, chaque mois, les symptômes du syndrome prémenstruel peuvent changer. Avec un mois particulièrement favorable, physiquement, émotionnellement, le syndrome ne se fait pas sentir du tout.

Puisque le système nerveux, endocrinien et sexuel, est responsable de tous les processus du cycle menstruel, les symptômes des manifestations du syndrome prémenstruel sont associés à ces composants. Dans lequel des liens existait le plus de tension, de tels symptômes prédominaient. En outre, le syndrome peut passer par plusieurs étapes, a 3 formes. Normal est considéré comme une manifestation faible du syndrome prémenstruel. Lorsque 2 symptômes sont fortement exprimés, ou faibles, 4-5 sont présents. Dans la forme PMS de gravité modérée, plus de 10 symptômes sont présents et 4 à 5 sont fortement prononcés. La forme grave du syndrome prémenstruel rend une femme folle, se couche, est difficile à traiter et ne guérit pas complètement.

La plupart des femmes connaîtront un syndrome bénin. La question du traitement n’en vaut pas la peine, la raison du malaise est plus que claire. Le soulagement survient au début de la menstruation et le corps est enfin rétabli après la fin de la menstruation. Mais la forme moyenne du syndrome prémenstruel vous incite à faire appel à des spécialistes, à boire des pilules, à suivre un traitement.

Liste des principales manifestations

Symptômes du syndrome prémenstruel de plus de 100. Ci-dessous, seuls ceux qui sont souvent retrouvés, ne nécessitent pas de traitement complexe, d’hospitalisation d’urgence.

  • nervosité
  • irritabilité,
  • l'agression,
  • sautes d'humeur
  • larmoiement
  • dépression
  • estime de soi réduite
  • déception
  • insatisfaction face à leur propre vie,
  • attaques de panique,

  • peur que
  • dans des états de pensée difficiles de la mort,
  • gonflement du visage, des membres,
  • prise de poids
  • éruptions cutanées,
  • transpiration excessive
  • des frissons
  • vertige
  • augmentation de la température jusqu'à 37 degrés Celsius
  • mal de tête
  • nausée
  • douleur au bas du dos
  • vomissements
  • douleur abdominale
  • augmentation mammaire et sensibilité du mamelon,
  • douleur musculaire
  • fatigue accrue
  • la paresse
  • somnolence et insomnie
  • apathie
  • isolement
  • désir de se cacher de tout le monde,
  • formation de gaz
  • douleur dans l'anus,
  • la diarrhée,
  • dysfonctionnement de l'intestin.

Les manifestations du syndrome sont aggravées par des facteurs négatifs. En outre, une mauvaise santé dépend de la nature des pertes de menstruations, de leur durée. Avec une menstruation de 3 jours, avec un peu de pertes, vous vous sentez mieux. Si l'écoulement est abondant, la menstruation dure 5-7 jours, le corps s'affaiblit. Les symptômes du syndrome prémenstruel continuent d'être présents après la fin des menstruations. Dans ce cas, il y a une forte faiblesse, des vertiges, une pâleur de la peau. Tout cela est dû à la perte de fer, à la diminution de l'hémoglobine due aux saignements abondants.

Facteurs défavorables

Le mode de vie, la nutrition et l'environnement ont une incidence sur le bien-être des femmes avant les jours critiques.

  • Puissance Actuellement, la qualité de la nourriture laisse beaucoup à désirer. OGM, colorants, exhausteurs de goût, arômes, autres additifs chimiques nuisent au système digestif. Avant la menstruation, les maladies de l’intestin et de l’estomac sont exacerbées. Nausées, vomissements, gaz, diarrhée, etc. De plus, les femmes ne prêtent que peu d'attention à leur régime alimentaire. Et parfois, il n’ya tout simplement pas assez de temps pour des plats bien cuits. Produits semi-finis, collations, aliments épicés, salés et frits perturbent le métabolisme, favorisent la rétention d'eau dans le corps. Avant les jours critiques, gonflement, gain de poids, transpiration accrue. La beauté exige des sacrifices. Parfois, les régimes alimentaires de famine épuisent tellement le corps que la décharge mensuelle n’arrive pas ou en raison de l’absence des composants nécessaires au début du saignement. Les repas devraient être complets. Au moins 2 semaines avant l'estimation mensuelle, il convient de suivre un régime pour décharger le système digestif.
  • Mauvaises habitudes Sur les dangers du tabagisme et de l'alcool sur le corps féminin peuvent parler sans fin. Aucun organe de ce type n’aurait d’impact négatif.
  • Épuisement nerveux. L'influence du système nerveux sur le corps féminin eux-mêmes dames sous-estimer. Pendant ce temps, un stress intense, une tension nerveuse, une situation psycho-émotionnelle défavorable à la maison, au travail aggrave les manifestations du syndrome et aggrave de manière significative la santé. Il a été observé que chez les femmes engagées dans le travail mental, les manifestations du syndrome prémenstruel sont beaucoup plus fortes.
  • Manque d'activité physique, mode de vie sédentaire. Dans de telles conditions, le sang stagne dans les organes pelviens, diminue la capacité de l'utérus à rejeter rapidement la couche endométriale, augmente la douleur et perturbe le métabolisme. Tous les mois peuvent arriver en retard, les sorties rares ou abondantes.

  • La maladie. Bien sûr, dans la période précédant la menstruation, toutes les maladies sont exacerbées. La présence de maladies cachées, chroniques, infectieuses aggrave considérablement l'état de santé.

Quand une femme est heureuse avec son homme aimé, est satisfaite de son travail, ravit les enfants, elle ne manque pas d’argent, il a le temps de se reposer, d’avoir un sommeil réparateur, une mauvaise santé avant que la menstruation ne soit un phénomène éphémère. Malheureusement, de telles conditions de vie donnent le sort des unités. Il faut apprendre à élever le moral, à se réjouir davantage, à ne pas faire attention aux petits problèmes de la vie, à apprécier sa santé féminine.

Il semble que rien ne m'aide

Selon la société pharmaceutique Bayer, entre 3 et 8% des femmes sont atteintes d'un trouble dysphorique prémenstruel (TDP). Ceci est une continuation difficile du syndrome prémenstruel (PMS). Bien que le syndrome prémenstruel normal et le TDP aient des symptômes physiques et émotionnels similaires, le TDP cause des changements d'humeur extrêmes qui peuvent perturber gravement votre travail et même nuire à votre relation. Comme expliqué dans la clinique Mayo, la cause du TDP n'est pas claire. Aujourd'hui, le traitement de ce syndrome vise à prévenir ou à minimiser les symptômes et peut inclure:

  • Antidépresseurs
  • Pilule contraceptive
  • Suppléments Nutritionnels
  • Remèdes à base de plantes.
  • Changements de régime et de mode de vie.

Chacune de ces méthodes doit être discutée avec votre médecin.

Afin de ne pas ressentir le déclin de l'énergie pendant le cycle, regardez ces exercices de Donna Eden - ils aident à remonter le moral du café.

Regarde la vidéo: Voici 11 choses quil faut toujours éviter pendant vos règles (Mai 2020).

Pin
Send
Share
Send
Send